En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
Marne Ardennes Meuse

Agri'écoute, un numéro d'écoute en cas de détresse

Mis à jour le 09/04/2018

Mal-être, solitude, difficultés personnelles ou professionnelles... Vous redoutez que cette situation conduise à un acte suicidaire ? Quels sont les signes de détresse qui doivent vous alerter ? Ne restez pas seul face aux difficultés ! Parlez-en avec un professionnel 24H/24 au 09 69 39 29 19 (prix d'un appel local).

Proches et entourage : les signes de détresse qui doivent vous alerter

 

Repérer les signes de détresse

Chacun d'entre nous peut agir pour prévenir le suicide. Pour cela, il est important de détecter les premiers signes de détresse.

Qu'est-ce qu'une crise suicidaire ?
La crise suicidaire est évoquée lorsqu'une personne entrevoit le suicide parmi les solutions à sa souffrance. Un tel processus n'est pas inéluctable : il est possible d'intervenir à tout moment.

Quelles sont les situations à risques ?
Les situations suivantes peuvent entraîner un mal-être qu'il est important de ne pas minimiser :
  • un décès dans l'entourage,
  • des difficultés financières,
  • une menace sur son activité professionnelle,
  • une rupture amoureuse, une crise dans le couple,
  • une période de solitude ou d'isolement,
  • des violences (maltraitance, harcèlement moral…).

Quels sont les signaux d'alerte ?
Les évocations plus ou moins directes à l'acte suicidaire et les propos dévalorisants doivent être pris en considération. Par exemple :
  • " Bientôt, je n'embêterai plus personne. "
  • " Ce sera beaucoup mieux pour tout le monde si je n'étais plus là ."
  • " Je n'ai pas ma place ici. Je ne sers à rien. "
  • " Je sais ce qui me reste à faire. "
  • " Je n'en peux plus."


Quelques idées fausses sur le suicide


Ceux qui en parlent ne le font pas.
FAUX : 80 % des personnes qui passent à l'acte en ont parlé avant. Toute évocation doit être prise au sérieux.
 
Faire une tentative de suicide, c'est un choix.
FAUX : en réalité, c'est un non choix : c'est la seule solution trouvée pour ne plus souffrir.

Parler du suicide à quelqu'un, c'est l'inciter à le faire.
FAUX : accepter d'en parler, c'est rompre l'isolement et ainsi permettre à l'autre d'être reconnu dans sa souffrance.

Le suicide est imprévisible, on n'y peut rien.
FAUX : la plupart des tentatives sont annoncées de façon plus ou moins explicite.
 

Agir au plus vite

Face à une situation difficile, Il est important de rappeler que vous (ou la personne en situation de détresse) pouvez rencontrer une ou plusieurs personnes de la cellule de prévention du suicide de la MSA. Les médecins du travail, psychologues, travailleurs sociaux, conseillers en prévention et animateurs de la vie mutualiste qui la constituent trouveront des solutions pour l'aider à surmonter ses difficultés.
 
Contacter le service téléphonique Agri'écoute, accessible au 09 69 39 29 19 (prix d'un appel local). Il permet de dialoguer, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, avec des professionnels.

En cas d'extrême urgence, contactez le 15 ou le 112 (depuis un portable)


Source :  CCMSA
Crédits photos : Horizon Bleu

A découvrir

Pass'Agri

Vous êtes confrontés à des difficultés ? La MSA vous accompagne.